Comment faire un beau marquage au sol dans un entrepôt ?

Publié le : 05 janvier 20236 mins de lecture

Le marquage au sol représente un dispositif indispensable dans un entrepôt. Il consiste à recouvrir le sol de plusieurs indications. L’objectif d’apposer ces inscriptions est d’obtenir une meilleure organisation et de réduire les risques d’accident dans l’entrepôt. Afin d’optimiser la sécurité de cet espace, il faut différencier les zones réservées au stockage, à la circulation des véhicules de manutention et aux piétons. Découvrez plus d’informations sur le marquage au sol dans cet article.

Les différentes zones à délimiter

Le marquage au sol de l’entrepôt représente un moyen efficace pour démarquer les zones de travail. Il fait partie du dispositif de sécurité des lieux. Ainsi, les opérateurs peuvent distinguer visuellement les zones à risques.

Le marquage au sol dans un entrepôt est surtout important pour les raisons suivantes.

  • Favoriser la sécurité et réduire les risques d’accident professionnel. À titre d’exemple, les opérateurs d’appareils de manutention ont peu de chance de se croiser grâce aux signalisations.
  • S’aligner sur la règlementation en vigueur. En effet, une directive appliquée dans l’UE (Union européenne) oblige les entreprises à effectuer un marquage au sol.
  • Organiser l’espace de travail. La signalisation contribue à une organisation optimale au sein de l’entrepôt.

Les zones signalisées sont celles qui pourront présenter un risque pour les opérateurs. C’est le cas par exemple des zones de stockage de produits chimiques dangereux. Le marquage sert aussi à signaliser les issues de secours.

Il est aussi possible de distinguer facilement les obstacles et les endroits où sont entreposés les systèmes anti-incendie. L’identification de ces signalétiques est facilitée par l’utilisation de la peinture sol industriel.

À noter que le marquage concerne uniquement les zones essentielles. Un usage abusif du marquage peut déconcerter les travailleurs.

Les différentes couleurs à utiliser et leur signification

Le marquage du sol d’un entrepôt est effectué de différentes manières. Les interdictions et les informations sont affichées selon les normes de sécurité en vigueur. Par conséquent, pour sensibiliser facilement les opérateurs, il existe des couleurs et des formes à respecter. Dans ce sens, un panneau triangulaire vise généralement à informer du danger dans la zone. De son côté, un panneau carré est purement informatif.

Concernant la peinture, il existe des produits spéciaux réservés au marquage. Ils sont généralement à base de résine, une matière résistante à l’abrasion et à l’usure. Par ailleurs, le choix de la couleur doit obéir à une certaine règlementation.

Qu’il s’agisse de panneau ou de marquage au sol, les couleurs suivantes sont les plus utilisées dans un local industriel.

Le rouge

Cette couleur est utilisée en guise d’interdiction. Elle informe également de la présence d’un danger ou d’un risque d’incendie. Le rouge indique l’emplacement de matériels et d’équipements dangereux.

Le jaune

De son côté, le jaune est une couleur d’interdiction, mais à moindre mesure. Elle sert d’avertissement afin que les travailleurs puissent prendre leur précaution.

Le bleu

Cette nuance se traduit par une obligation. La signalisation oblige l’opérateur à respecter une limite de vitesse, à porter un équipement de protection ou à effectuer une action spécifique, par exemple.

Le vert

Le vert sert surtout à informer de la présence d’une porte de sortie, d’un passage ou de la présence d’un poste de sauvetage. Cette couleur signifie aussi que toutes les conditions de sécurités sont réunies. Cela signifie un retour à la normale suite à un incident.

Pour les voies de circulation des véhicules et des engins, il est recommandé d’utiliser des bandes de couleur identifiables. Les couleurs utilisées sont généralement le blanc ou le jaune.

Concernant les obstacles et les zones dangereuses, il est préférable d’utiliser des bandes bicolores comme le rouge et le blanc ou le jaune et le noir. Vous pouvez les utiliser pour prévenir les chutes d’objets ou les risques de collision.

Afin que les couleurs puissent être facilement identifiées, il est important de bien espacer les signalisations au sol. Un rapprochement entre elles risque d’obstruer leur visibilité.

Les étapes du marquage

Le marquage au sol est une étape qui demande une grande préparation, il en va de la sécurité des travailleurs. C’est pourquoi vous devez passer par plusieurs étapes avant d’obtenir le résultat escompté.

Réagréer le sol

Une bonne préparation du sol implique de réagréer toute la surface. La présence d’irrégularités compromet la visibilité de vos signalisations. Ainsi, il faut boucher les éventuelles fissures et combler les trous à l’aide de ciment ou de mortier.

Dépoussiérer et nettoyer

Une fois ces éléments secs, procédez au nettoyage de la surface à traiter. Cela permet d’évacuer les poussières dans l’entrepôt avant d’appliquer la peinture.

Délimiter la zone à peindre et protéger les alentours

Dans un entrepôt de produits alimentaires ou d’appareils sensibles, il est primordial de les protéger des éclaboussures de peinture.

Après la délimitation de la zone à peindre, vous pouvez mettre en place l’enduit. Pour cela, les professionnels utilisent généralement des rubans de masquage. Lorsque les pochoirs sont posés, il ne reste plus qu’à couler la peinture à l’aide d’un pinceau.

Appliquer la peinture

Lorsque l’enduit est posé, la prochaine étape est assez facile. Vous devez étaler la peinture à l’aide d’un pinceau ou d’un autre accessoire.

Séchage et deuxième couche

La peinture demande souvent un temps de pose de 24 à 48 heures. Lorsque ce temps est écoulé, il faut procéder à l’application de la seconde couche afin d’obtenir un résultat homogène.

Plan du site