Technique pour poser facilement votre parquet flottant

parquet flottant

Publié le : 17 avril 20174 mins de lecture

Tout homme soigneux a la possibilité de bien poser un parquet flottant. Il suffit de suivre avec attention les conseils de son vendeur et de découper les lames avec application. Pour le reste, il n’y a rien de plus facile. Il faut emboîter les différentes lames et les autres suivent normalement.

Système de pose et outils nécessaires

On dit qu’un parquet est flottant si les lames ne sont pas directement fixées au sol. Sa stabilité est assurée par son poids. Un système de rainure mâle et femelle assure sa solidité. Pour travailler dans un minimum de sérénité, vous devriez avoir au moins les outils suivants : d’abord, un marteau, des cales d’espacement (remplaçables par des morceaux de bois) pour avoir un petit espace entre la lame et le mur, une cale de frappe pour ne pas ébrécher les parquets par le marteau et les insérer les unes à côté des autres. Pour découper les parquets, une scie sauteuse ou une scie circulaire est bien nécessaire. Si vous n’en possédez pas, une scie ordinaire peut être utilisée, mais la coupe sera pénible. Si vous êtes prêt, n’oubliez jamais de voir le sens de la lumière du jour car la pose d’un parquet flottant doit se faire horizontalement.

Dans le même thème : Pourquoi rénover son parquet ?

Faire le choix du parquet flottant

La pose et le prix d’un parquet flottant peuvent très bien définir votre choix. En effet, pour ce revêtement de sol, deux types de poses existent. La première est la pose la plus facile, rapide et plaisante. Ici, il suffit d’emboîter les lames entre elles. Si vous avez un budget limité, le parquet flottant avec la pose la plus rapide vous convient le mieux. Son prix n’est pas exorbitant. Vous pouvez réaliser vous-même cette installation, sans l’aide d’un spécialiste. Avec ce type de plancher, vous ne serez pas embêté pour le clouer et attendre le temps de collage. Le second type est la pose la moins chère. Le parquet flottant de ce modèle convient très bien au petit budget. Mais quel que soit votre choix, sachez qu’il existe trois types de parquets flottants : le massif, le stratifié et le contrecollé.

La pose du parquet flottant proprement dite

Pour avoir un environnement stable, posez votre parquet flottant dans votre pièce 48 heures à l’avance. Nettoyez, aspirez et stabilisez à fond la surface receveuse. Vérifiez sa planéité autant que possible et procédez à un ragréage. Ensuite, étendez une couche résiliente, suivie de la sous-couche. Au début, il vous faudra repérer le coin le plus droit de la pièce et perpendiculaire à la lumière. Intercalez une cale de 8 mm entre la lame et le mur. Pour éviter que le parquet se dilate, posez une cale tous les 50 cm. La pose du parquet flottant est très facile. Vous n’aurez qu’à emboîter les lames les unes à la suite des autres, suivant leurs rainures.

Plan du site